Wikindx Resources

Communication incl. Poster: BibTeX citation key:  Kone
Kone, M., Bouvet, Y., Bonou, L., Koulidiati, J., Joly, P. & Yameogo, R. 2009. Etude de la pollution des eaux par les intrants agricoles dans la zone d'agriculture intensive de Boromo. Work presented at Third International AMMA Conference, July 20—24, at Ouagadougou, Burkina Faso.
Added by: roussot 2009-11-24 20:41:05
 B  
Categories: Society-Environment-Climate interactions
Keywords: Adaptation and Mitigation, Water - Energy - Resources
Creators: Bonou, Bouvet, Joly, Kone, Koulidiati, Yameogo
Publisher: African Monsoon Multidisciplinary Analyses (Ouagadougou, Burkina Faso)
Collection: Third International AMMA Conference

Number of views:  831
Popularity index:  43.97%
Maturity index:  published

 
Abstract
Les diverses sources d’énergie, les activités industrielles et de façon paradoxale mais néanmoins importante, l’agriculture sont les principales causes de pollution de l'environnement.
En effet, l'usage massif des engrais chimiques, le recours systématique aux pesticides ont permis une augmentation considérable des rendements agricoles. Selon une étude de la FAO, la production totale mondiale d’engrais devrait augmenter, passant de 206,5 millions de tonnes en 2007/08 à 241 millions en 2011/12. Tandis que la demande d’engrais s’établira à 216 millions en 2011/12, par rapport aux 197 millions de nos jours(1).
Au Burkina Faso la culture du coton connaît un essor sans précédent avec un accroissement de la consommation en engrais et pesticides chimiques ayant comme corollaire leur transfert dans les ressources hydriques. Une étude réalisée sur les eaux de surfaces et celles de la nappe phréatique de la ville de Ouagadougou où il est pratiqué de façon permanente le maraîchage avec usage important d’intrants agricoles, révèle au niveau de certains puits, des teneurs en nitrates deux fois supérieures aux normes admises par l’OMS qui est de 50mg/l, pour les eaux de boisson(2). Les nitrates présentent des effets nocifs pour la santé humaine par la formation de méthémoglobines et de nitrosamines.Ils contribuent avec les phosphates à modifier l’équilibre biologique des milieux aquatiques en provoquant des phénomènes d’eutrophisation. Notre travail a consisté à faire une analyse des eaux de surface et celles des nappes phréatiques dans la zone d’agriculture de coton de Boromo afin d'en établir l'état de pollution en rapport avec l’utilisation des engrais chimiques. Nous avons effectué des prélèvements périodiques d’eau de surface, de forage et de puits sur cinq sites (Boromo, Vy, Siby, Ouahabou et Poura Carréfour) pendant un an, à des fins d’analyses et les paramètres physico-chimiques majeurs ont été mesurés. Il s’agit entre autres de la teneur en nitrates, ammonium, orthophosphates, sulfates et de celle de certains ions tels que le potassium, le calcium, le magnésium…Les résultats montrent des teneurs en nitrates, ammonium et potassium largement supérieures aux normes admises dans certaines eaux de puits tandis que la durété totale demeure constamment supérieure à la norme dans dans d’autres sites de la zone.
Added by: roussot