Wikindx Resources

Communication incl. Poster: BibTeX citation key:  Ali
Ali, A., Traoré, S. B., Amani, A. & Lebel, T. 2009. Recent patterns of the Sahelian rainfall and their impact on water resources. Work presented at Third International AMMA Conference, July 20—24, at Ouagadougou, Burkina Faso.
Added by: roussot 2009-11-05 09:51:51
 B  
Categories: Society-Environment-Climate interactions, Water cycle
Keywords: Water - Energy - Resources
Creators: Ali, Amani, Lebel, Traoré
Publisher: African Monsoon Multidisciplinary Analyses (Ouagadougou, Burkina Faso)
Collection: Third International AMMA Conference

Number of views:  1197
Popularity index:  63.33%
Maturity index:  published

 
Abstract
The Sahel has experienced two periods with marked characteristics. The 1950 - 1969 period was characterized by a succession of wet years. These covered the entire region. Similarly, the 1970 - 1993 period was characterized by a succession of dry years, covering the whole region as well. The objective of this study is to analyze current trends of rainfall and discharge in the Sahelian region. The AGRHYMET Regional Centre, whose mission is to monitor the evolution of natural resources in the Sahel, has a relevant historical database of rainfall and discharge for such an analysis. This database was used in this study.
In contrast with the two previous periods, the current period is characterized, in time, by a sudden alternation between wet and dry years. In space, it is characterized by high rainfall variability. We are witnessing a climate break between the western and eastern Sahel. Indeed, western Sahel continues to be dry, while the eastern Sahel is experiencing a return to wetter conditions.
Regarding the intra-seasonal distribution, while the daily average rainfall of the 1970 – 1993 dry period was lower than that of the 1950 – 1969 wet period over the whole rainy season (May to October), the difference between the 1970 - 1993 and 1994 - 2008 periods is observed only after the break of the Monsoon (around June 20).
The same trend is observed for the discharges of the western river basins. The western Sahel basins continue to be dry while those in the Eastern have now greater discharges than the average. We have also noticed that the impact of the tributaries of the Niger River (the largest river in West Africa) is becoming increasingly important, resulting in changes in the Niger River regime.
--
Le Sahel a connu deux périodes successives avec des caractéristiques bien marquées. La période 1950 – 1969 était caractérisée par une succession d’années humides. Celles-ci couvraient l’ensemble de la région. De même, la période 1970 – 1993 était caractérisée par une succession d’années sèches, qui couvraient également l’ensemble de la région. L’objectif de la présente étude est d’analyser les tendances actuelles de la pluviométrie et des débits dans la région. Le Centre Régional AGRHYMET, dont la mission est de suivre l’évolution des ressources naturelles au Sahel, possède une base de données historiques de pluies et de débits bien indiquée pour une telle analyse. Cette base a été utilisée dans la présente étude.
Contrastant avec les deux précédentes périodes, la période actuelle se caractérise, sur le plan temporel, par une alternance brutale entre les années humides et sèches. Sur le plan spatial, elle se caractérise par une forte irrégularité du régime pluviométrique. On assiste ainsi à une fracture climatique entre les parties ouest et est du Sahel. En effet, l’ouest du Sahel continue à être sec alors que l’Est connaît un retour à des conditions plus humides.
Au niveau intra-saisonnier, alors que les cumuls journaliers moyens de la période sèche 1970 – 1993 étaient inférieurs à ceux de la période humide 1950 – 1969 sur l’ensemble de la saison des pluies (Mai à Octobre), la différence entre les périodes 1970 – 1993 et 1994 – 2008 ne s’observe qu’après le saut de Mousson (le 20 juin environ).
Quant aux débits, c’est la même tendance qui est observée. Les bassins de l’Ouest du Sahel continuent à être secs alors que ceux de l’Est connaissent des hydraulicités supérieures à la normale. Signalons enfin que l’impact des affluents du Niger (le plus grand fleuve en Afrique de l’Ouest) devient de plus en plus important, ce qui a engendré des changements dans les régimes de ce fleuve.
Added by: roussot