Wikindx Resources

Thesis/Dissertation: BibTeX citation key:  Crumeyrolle2008a
Crumeyrolle, S. (2008) Impact des systèmes convectifs sur les propriétés hygroscopiques des aérosols: Analyse de deux cas d'étude durant la campagne AMMA. PhD Thesis. Toulouse, France, Metéo-France.
Added by: Béatrice Marticorena 2008-06-16 15:12:18    Last Edited by: Fanny Lefebvre 2010-11-25 16:47:33
 B  
Categories: Aerosol and Chemistry, Atmospheric processes
Keywords: Aerosol, Chemistry, Clouds - Convection
Creators: Crumeyrolle
Publisher: Metéo-France (Toulouse, France)

Number of views:  1356
Popularity index:  71.59%

 
Abstract
En Afrique de l’ouest, sous l’influence de deux systèmes majeurs de transport atmosphérique, l’harmattan et le flux de mousson, trois types d’aérosols prédominent : les aérosols de feux de biomasse, les poussières désertiques et les sels marins. Ces aérosols qui ont des propriétés physico-chimique, optiques et hygroscopiques très différentes peuvent se mélanger au cours de leur transport, modifiant ainsi l’impact qu’ils peuvent avoir sur les propriétés radiatives de l’atmosphère. De façon à caractériser au mieux ces particules dans le cadre du projet AMMA, une veine de prélèvement aéroportée, ainsi qu’une plate-forme instrumentale adaptée ont été initialement développées et implémentées dans l’avion de recherche ATR-42. Lors de la campagne de mesure AMMA, différents plans de vols ont été effectués, chacun d’entre eux répondant à un objectif scientifique précis. Le but de cette étude est de mieux comprendre l’impact des systèmes convectifs de méso-échelle (MCS) sur la modification des propriétés hygroscopiques des aérosols. Pour cela, deux cas d’étude AMMA ont été sélectionnés : le premier au mois de juillet (SOP1) et le second au mois d’août 2006 (SOP2).
L’analyse de ces deux cas d’étude révèle une augmentation de la capacité hygroscopique des aérosols après passage du MCS liée à la présence d’éléments solubles à la surface des particules d’aérosols. Afin de mieux comprendre les processus qui dans le MCS sont capables
de modifier les propriétés de surface des aérosols, une modélisation numérique du premier cas d’étude a été réalisée. Cette simulation met en évidence un mélange en phase aqueuse des éléments solubles provenant des basses couches et des éléments insolubles provenant des couches supérieures, consécutif au mouvement des courants descendants et ascendants dans le MCS. Après évaporation, ces particules recouvertes d’une pellicule de surface composée d’éléments solubles tels que les nitrates, les sulfates ou les chlorures sont réinjectées dans l’atmosphère en ayant gagné des propriétés CCN. Les conséquences de ces résultats sont finalement discutées.
Added by: Béatrice Marticorena    Last Edited by: Fanny Lefebvre