Wikindx Resources

Communication incl. Poster: BibTeX citation key:  Alexandre
Alexandre, F., Andrieu, J., Genin, A. & San Emeterio, J.-L. 2010. Vulnérabilité et résilience des ressources pastorales en fonction des fluctuations de la mousson et des transformations des sociétés rurales : tentative d’étude régionale le long du gradient bioclimatique soudano-sahélien. Work presented at Atelier AMMA France 2010.
Added by: Fanny Lefebvre 2010-11-09 12:54:38
 B  
Categories: General
Creators: Alexandre, Andrieu, Genin, San Emeterio
Publisher: African Monsoon Multidisciplinary Analyses
Collection: Atelier AMMA France 2010

Number of views:  1909
Popularity index:  100%
Maturity index:  published

 
Abstract
Prenant en compte la variabilité climatique, d’une part, et l’évolution socio-démographique, d’autre part, le programme ECliS (Elevage, CLImat, Société, financement ANR), à la vulnérabilité et/ou l’adaptabilité des systèmes agro-pastoraux soudaniens et sahéliens qui s’appuient sur une double ressource : les terres arables et la ressource fourragère disponible. Dans ce cadre, l’étude régionale présentée porte sur une bande de territoire allant de la commune de Bassila dans le département de la Donga au Bénin à la commune urbaine de Filingué au Niger, prenant en écharpe deux des sites d’études du programme ECliS, les communes de Djougou dans la haute vallée de l’Ouémé (Bénin) et de Dantiandou (Niger).
Les pratiques d’élevage reposant sur la pâture de fourrages herbacés et ligneux, dans les terres de parcours, les parcelles cultivées après récolte, les jachères, les zones boisées forestières ou agro-forestières, l’ensemble du couvert végétal est potentiellement pâturé. Ainsi l’étude de l’indice normalisé de végétation peut-elle être considérée comme un bon indicateur de cette ressource. A l’échelle macro-régionale ici considérée, la résolution des synthèses NDVI de NOAA à 8 km est bien adaptée pour l’étude de la variabilité des ressources fourragères depuis les régions soudano-guinéennes, pluvieuses et forestières jusqu’aux régions sahéliennes, arides et steppiques.
Sur la base de l’analyse des séries temporelles de ces images de 1981 à 2006, la bande a été subdivisée en 6 sous-ensembles bioclimatiques au sein desquels ont été échantillonnés une vingtaine de villages. Le travail de télédétection a en effet été couplé à des observations de terrain sur la composition de la végétation et à des enquêtes sur les pratiques des sociétés agro-pastorales. Les résultats de cette approche combinant la télédétection, la biogéographie de terrain et les enquêtes seront présentés et discutés.
Added by: Fanny Lefebvre