Wikindx Resources

Communication incl. Poster: BibTeX citation key:  Hiernaux
Hiernaux, P., Mougin, E., Becerra, S., Bidou, J.-E., Bonnet, B., Descroix, L., Droy, I., Ickowicz, A., Mering, C., Peugeot, C., Wane, A. & Diarra, B. 2010. Le projet Elevage-Climat-Société, ECliS : état d’avancement à mi-parcours. Work presented at Atelier AMMA France 2010.
Added by: Fanny Lefebvre 2010-11-09 12:50:37
 B  
Categories: General
Creators: Becerra, Bidou, Bonnet, Descroix, Diarra, Droy, Hiernaux, Ickowicz, Mering, Mougin, Peugeot, Wane
Publisher: African Monsoon Multidisciplinary Analyses
Collection: Atelier AMMA France 2010

Number of views:  1361
Popularity index:  69.58%
Maturity index:  published

 
Abstract
L’objectif du projet est d’évaluer la contribution de l’élevage à la réduction de la vulnérabilité des populations rurales aux changements climatiques et sociétaux en cours et depuis 50 ans en Afrique sub-saharienne. Ce projet interdisciplinaire financé par l’ANR (VMCS) est mis en œuvre par un consortium de 8 institutions.

Les travaux sont focalisés sur quatre sites privilégiés par la richesse de la documentation préexistante: il s’agit des communes de Tessékré dans le Ferlo au Sénégal, celle de Hombori dans le Gourma au Mali, celle de Dantiandou au Niger et celle de Djougou au nord-ouest du Bénin.

Le travail d’ECliS est structuré en six tâches dont deux transversales et quatre thématiques développées en parallèle sur les quatre sites. Une des taches transversales, en amont, porte sur l’harmonisation des méthodes et sur l’établissement d’indicateurs de vulnérabilité. L’autre, en aval, vise à porter les résultats acquis sur les sites à une échelle régionale. Les taches thématiques portent sur les composantes ‘ressources en eau et en fourrage’, ‘cheptel et productions animales’, ‘socio-économie familiale’,’politiques publiques’.

Démarré en Janvier 2009, ECliS est à mi-parcours. Un atelier s’est tenu en juin dernier pour évaluer les progrès réalisés et les lacunes, systématiquement par tâche et par site. Les concepts de vulnérabilité, résilience et d’adaptabilité appliqués à l’élevage initialement discutés lors de l’atelier de lancement en mars 2009, l’ont été à nouveau lors de l’atelier à mi-parcours au cours duquel un consensus a été trouvé sur l’approche des indicateurs de vulnérabilité.

Dans les quatre sites, les ressources en eau, particulièrement celles utilisées par l’élevage ont été caractérisées, cartographiées et leur dynamique saisonnière et inter-annuelle documentées et reliées à l’occupation des sols et à son érosion. De même l’état actuel de l’occupation des sols a été cartographié et sa dynamique historique établie. Les ressources fourragères sont estimées, leurs variations saisonnières et inter-annuelles quantifiées en liaison avec la variation des pluviosités (sauf à Djougou). Les systèmes d’élevage ont été caractérisés. Les populations animales sont progressivement quantifiées, et les paramètres de la production animale estimés et reliés aux pratiques d’élevage. Les premiers pas sont faits pour une modélisation de la dynamique des troupeaux. Les trajectoires parcourues ont été décrites pour un échantillon d’éleveurs.

La structure et la dynamique démographique des populations des quatre communes est en cours d’étude à partir de recensements ad-hoc et publics récents et anciens. Villages et campements ont été inventoriés et une typologie des familles paysannes développée sur chaque site. Des enquêtes sur l’économie et la sécurité alimentaire familiale sont en cours sur des échantillons représentatifs des types observés. Les politiques publiques, lois et règlements portant sur la gestion des ressources naturelles par l’élevage sont documentés pour les quatre pays. La mise en œuvre de ces politiques et la gestion effective des ressources sont en cours d’évaluation dans trois des sites (sauf Dantiandou).
Added by: Fanny Lefebvre