Wikindx Resources

Thesis/Dissertation: BibTeX citation key:  Lavaysse2006
Lavaysse, C. (2006) Etude des relations onde-convection-pluie et influence de la variabilité du flux de mousson en Afrique de l'Ouest. Thesis. Institut National Polytechnique de Grenoble.
Added by: Fanny Lefebvre 2010-09-28 15:57:10    Last Edited by: Fanny Lefebvre 2010-11-26 11:27:06
 B  
Categories: General
Creators: Lavaysse
Publisher: Institut National Polytechnique de Grenoble

Number of views:  505
Popularity index:  30.91%
Maturity index:  published

 
Abstract
Les variations climatiques en Afrique de l'Ouest ont un impact parfois catastrophique, particulièrement au Sahel où les populations sont exposées aux aléas des ressources en eau. Comprendre le fonctionnement du climat et ses variabilités est une nécessité pour anticiper ce que pourraient être les conséquences du changement climatique et définir d'éventuelles stratégies d'adaptation. Ceci suppose de connaître les différents modes de variabilité atmosphérique et leurs conséquences sur les processus qui génèrent les pluies. Cette thèse porte sur la part de la variabilité des précipitations au Sahel qui peut être expliquée par la variabilité atmosphérique. L'objectif principal du travail vise à comprendre comment des perturbations du champs de vents à 700 hPa : les Ondes d'Est Africaines (AEWs), agissent sur la convection qui est elle-même à l'origine des précipitations. Un autre aspect consiste à étudier comment les AEWs s'insèrent dans la variabilité interannuelle et intra saisonnière du flux de mousson. Après avoir exposé les connaissances actuelles de la climatologie Ouest Africaine et expliqué la méthodologie développée pour étudier les AEWs, l'étude de la variabilité des précipitations a été faite. La modulation de la convection et des précipitations par les AEWs a été analysée et a permis de distinguer des secteurs propices et inhibiteurs aux fortes précipitations. L'impact des ondes sur la dynamique et la thermodynamique atmosphérique a été ètudié. Les conditions dans les basses couches atmosphériques se sont révélées importantes Ainsi, la variabilités intra saisonnière du flux de mousson et la connexion avec les AEWs et la convection a été analysée.
Added by: Fanny Lefebvre    Last Edited by: Fanny Lefebvre