Wikindx Resources

Thesis/Dissertation: BibTeX citation key:  Vischel2006a
Vischel, T. (2006) Impact de la variabilité pluviométrique de méso-échelle sur la réponse des systèmes hydrologiques sahéliens : Modélisation, simulation et désagégation. PhD Thesis. Institut National Polytechnique de Grenoble.
Added by: Devic 2008-08-18 16:12:20    Last Edited by: Fanny Lefebvre 2011-01-20 12:02:14
 B  
Categories: General
Creators: Vischel
Publisher: Institut National Polytechnique de Grenoble

Number of views:  804
Popularity index:  47.69%
Maturity index:  published

 
Abstract
Comprendre comment la variabilité du climat actuel interagit avec les modifications de l'hydrologie au Sahel est une nécessité pour anticiper ce que pourraient être les conséquences des changements climatiques futurs dans cette région, et définir d'éventuelles stratégies d'adaptation. Pour ce faire on doit disposer de modèles intégrés, permettant de relier les scénarios climatiques grande échelle aux bilans d'eau localisés sur de petits bassins ou des terroirs agricoles. Cette thèse traite des questions d'échelle qui sont centrales lorsque l'on cherche à forcer des modèles hydrologiques par des sorties de modèles climatiques. Les jeux de données utilisés permettent de documenter le continuum des résolutions spatiale et temporelle qui nous intéressent ici et on traite des deux grands types de systèmes hydrologiques qui caractérisent cette région, à savoir les petits systèmes endoréiques de rive gauche du fleuve Niger et les systèmes exoréiques de plus grande taille qui constituent ses affluents de rive droite.
La thèse est construite autour de trois grands axes. Le premier est une synthèse et une actualisation des travaux de modélisation de la variabilité pluviométrique de méso-échelle, telle que documentée à partir des données haute résolution de l'observatoire AMMA-CATCH Niger. Dans un deuxième temps, on cherche à comprendre comment la forte variabilité spatiale du forçage pluviométrique influe sur la réponse des systèmes hydrologiques et quelles sont les erreurs générées lorsque l'on utilise, en entrée des modèles hydrologiques, des données de forçage qui sous-échantillonnent cette variabilité. Enn, à partir des résultats précédents et des outils de modélisation développés pour les obtenir, on étudie comment les modifications de régime pluviométrique se traduisent sur le ruissellement de surface sur la base : (i) des modifications de régime observées au cours de la sécheresse 1970-1990, (ii) de différents scénarios de modification du régime pluviométrique, tels que l'on peut les concevoir à partir de nos connaissances actuelles sur le changement climatique.
Document
Last Edited by: Fanny Lefebvre